Escapade Nature

Etang des Cresses, à proximité de la réserve naturelle Marie Mouchon.

Sortez de la propriété, faites 200 mètres à peine : à gauche, la réserve naturelle domaniale Marie Mouchon et ses 22 hectares entre ruisseaux, étangs et prairies accidentées, un havre de biodiversité aux frontières des régions naturelles de la Famenne et du Condroz.

Les folies du Domaine de Chevetogne

A droite, le Domaine provincial de Chevetogne et ses dix jardins thématiques, subtiles variations disséminées dans un vaste parc où les activités foisonnent, pour tous les âges et tous les goûts…

Des fées, des elfes et des nutons…

La nature préservée, vous la trouvez partout, au gré de magnifiques balades. N’hésitez pas à emprunter les cartes disponibles au gîte!

Bois de ConjouxDans les splendides bois de Custinne par exemple où, au détour d’un chemin, vous découvrirez la Tombe du Loup. C’est à cet endroit précis que Léopold Ier abattit le dernier loup de Belgique. Le lieu est empreint d’une certaine magie, celle qui hante encore les vallées embrumées par certains matins clairs. Ecoutez! Parmi les sons qui montent des taillis, vous finirez par les entendre : le tintement de clochette d’une fée, le rire d’une sorcière, les conversations animées des nutons… Vous rêvez ? Non, vous êtes dans nos forêts!

A Conjoux, le vieux tilleul qui monte la garde au carrefour vers Custine a probablement plus de 600 ans.

Un autre de ses congénères se dresse quant à lui devant l’entrée de l’église Saint-Etienne de Waha, l’une des plus vieilles de Belgique, sur une colline dominant Marche-en-Famenne. Une église remarquable où l’on peut admirer une série de vitraux de Jean-Michel Folon.

En remontant la vallée de la Lesse…

…Vous parviendrez à Han. La visite de la réserve naturelle vous fera rencontrer les animaux qui peuplent encore nos contrées, mais aussi ceux qui l’habitaient autrefois : ours, loups, aurochs… Et bien sûr, vous visiterez aussi les magnifiques grottes taillées par la Lesse dans la colline calcaire!

Non loin, au coeur de la Famenne, ne manquez pas le musée de la vie rurale et de la nature dans le superbe château de Lavaux-Sainte-Anne, véritable joyau enchâssé dans un environnement somptueux.

Parc de FurfoozDescendez la Lesse et arrêtez-vous à Furfooz, un autre parc aux multiples surprises. La vallée de la Lesse y offre ses plus beaux panoramas, depuis les restes du camp romain au sommet de la colline. De là, gagner le site d’escalade des aiguilles de Châleux ou, plus loin sur la Meuse, celui de Freyr, ne vous prendra que peu de temps. Sur les escarpements nichent des faucons pèlerins. Ils surveillent leurs proies sur les prairies calcaires ou paissent parfois des chèvres ou des moutons.

D’une rivière à l’autre

Vers Hotton et Durbuy, d’autres secrets naturels se livreront à vous. Riveo, le centre d’interprétation de la rivière situé à Hotton, est un excellent moyen de vous familiariser avec l’environnement de l’Ourthe. A Durbuy, la réserve naturelle des Enneilles, qui couvre plus de 50 hectares, recèle pas moins de 30 espèces de libellules, des papillons à foison et même trois espèces menacées d’orchidées sauvages.

L’Ardenne si proche

Et puis l’Ardenne vous ouvre ses portes! Saint-Hubert est à 35 kilomètres. Sa vaste forêt, modèle du genre, est un paradis pour les randonneurs. En chemin, prenez le temps de parcourir le musée en plein air du Fourneau St-Michel, où le temps semble s’être arrêté. Bouillon, Laroche, Libramont ne sont pas loin. A Redu, le village du livre, mêlez l’utile à l’agréable en flânant dans l’une des 24 bouquineries du village…

Une autre Ardenne se livre en direction de Gedinne, longeant la botte de Givet et descendant vers la Semois, c’est l’Ardenne namuroise, le point culminant de la Haute-Meuse (503 mètres à la Croix-Scaille). Dans les forêts profondes, les castors ont repris possession des cours d’eau. En hiver, le haut plateau offre de beaux parcours de ski de fond.